lundi 9 février 2009

NGA | Mark Rothko

Aucun commentaire: